logo autourdesmaths.fr Autour des maths

Que peut-on attendre de Wikipedia ?

Le 11-02-2012. Dernière mise à jour le 11-11-2014.

Wikipedia constitue un progrès technique

La généralisation de l’accès à internet dans les foyers ainsi que sur tous les supports mobiles ont rendu l’individu moins démuni face aux situations inconnues. Dans le monde scolaire en particulier, Wikipedia s’est imposé comme un outil incontournable. D’ailleurs wikipedia.org apparait généralement dans les classements comme le sixième site internet le plus visité au monde.

Comment s’explique une telle réussite ? Tout simplement car Wikipedia permet un accès immédiat et gratuit aux informations qu’il contient, et c’est un élément déterminant pour le lecteur. C’est surtout un progrès considérable par rapport à ce qui existait auparavant. En effet, la référence était alors les encyclopédies traditionnelles telles qu’Universalis, ou Britannica. Mais elles étaient couteuses et encombrantes (et elles restent payantes encore aujourd’hui). Pour les consulter, il fallait donc généralement se déplacer à la bibliothèque. L’existence de Wikipedia lève donc des obstacles dans l’accès à l’information, et on ne peut que s’en réjouir.

La question des contenus : comparaison avec des encyclopédies traditionnelles

Si l’accès à ces nouveaux contenus est très facile, il importe toutefois de se demander si leur qualité est satisfaisante. Il faut comprendre une différence essentielle entre Wikipedia et une encyclopédie traditionnelle. Dans une encyclopédie traditionnelle, les auteurs des articles sont des spécialistes des domaines dans lesquels ils écrivent (ce sont par exemple des universitaires). Les articles sont donc signés, ce qui a pour objectif d’assurer de la confiance envers le contenu.

Dans Wikipedia, en revanche, tout individu peut contribuer en modifiant n’importe quel article (même si en réalité c’est un peu plus subtil que cela, car il y a certains contenus qui sont protégés), ce qui fait que les auteurs ne sont pas forcément spécialistes des domaines dans lesquels ils écrivent. La fiabilité d’un article repose plutôt sur le principe suivant : plus le nombre de contributeurs est grand, plus on peut penser que l’article sera fiable. En effet, lorsqu’une modification est apportée, un autre contributeur peut la remettre en question et éventuellement l’annuler. Dans le fonctionnement de Wikipedia, un historique garde trace de toutes les modifications et permet de revenir en arrière. Il y a des espaces d’échanges et de discussion qui permettent aux contributeurs de se mettre d’accord, afin de trouver un contenu qui soit satisfaisant pour tous.

Mais peut-on penser qu’un grand nombre de non spécialistes, même après des années de débats et de discussion, puisse fournir un contenu satisfaisant ? Autrement dit, l’intelligence collective peut-elle faire mieux que la compétence individuelle ? Concernant un domaine comme les mathématiques, on peut avoir relativement confiance, car on dispose de théorèmes bien établis, et les démonstrations permettent de se mettre d’accord dans de bonnes conditions. Mais c’est moins flagrant dans des domaines comme l’histoire, la religion ou la philosophie par exemple. Il y a d’ailleurs au sein de Wikipedia ce qu’on appelle des « guerres d’édition » et des procédures pour essayer de résoudre de tels conflits.

Il existe également dans le fonctionnement de Wikipedia un autre problème, c’est celui du « vandalisme », c’est-à-dire le fait que quelqu’un décide d’inclure des erreurs au sein de certains articles. De tels cas se produisent en effet, et il faut parfois plusieurs semaines pour qu’une telle erreur soit détectée et corrigée. C’est donc important d’avoir cela à l’esprit quand on consulte Wikipedia. Il ne faut donc pas se baser sur Wikipedia comme source unique. D’ailleurs, dans ses avertissements généraux, « Wikipedia ne garantit pas le contenu mis en ligne ». Finalement, cela ne remplace pas une encyclopédie traditionnelle, mais cela fournit une autre entrée.

Wikipedia constitue également un progrès moral

La fondation qui gère financièrement Wikipedia est une œuvre de bienfaisance à but non lucratif. Cela permet de penser qu’il sera difficile d’exercer une quelconque censure sur un contenu, comme cela pourrait être le cas par exemple lorsqu’un journal est la propriété d’un investisseur fortuné. Wikipedia étant sous une licence libre, il appartient à tous, et personne ne peut restreindre sa diffusion.

Un aspect encore plus important semble être le fait que Wikipedia est une œuvre humaine collaborative. Elle permet les échanges de points de vue, les débats. Chacun est libre s’impliquer dans un article ou dans une discussion. Le fait même que le vandalisme soit possible rend le projet encore plus humain. On aurait pu imaginer que le vandalisme l’emporterait, et que le projet ne soit pas viable. Mais ce n’est pas le cas. C’est un exemple qui donne espoir en l’homme. A ce sujet, on pourra écouter le point de vue de l’académicien Michel Serre qui exprime son enthousiasme pour Wikipedia le 25 février 2007 sur France Info

Information, connaissance, savoir

On peut considérer que la finalité de Wikipedia est la diffusion la plus large du savoir et de la connaissance. Ce but peut-il être atteint ?

Pour répondre à cette question, faisons d’abord la distinction entre information, connaissance et savoir, en reprenant et en complétant les propos de Jean-Pierre Astolfi dans son livre l’école pour apprendre :

Pour revenir à la question posée précédemment, on peut dire que ce que contient Wikipedia, c’est précisément des informations. Mais cela ne semble pas suffire pour étendre les connaissances de chacun. Il y a à chaque fois une démarche individuelle à effectuer, et on sait bien que c’est là que se trouve la difficulté. Autrement dit, il y a besoin d’accompagnement et d’encadrement pour passer des informations de Wikipedia à la véritable connaissance et au savoir. Il semble que cela soit justement le rôle de l’enseignement.